.
.

Hypnose

Quelques idées fausses sur l’hypnose

Un thérapeute peut forcer une personne hypnotisée à faire des actions contre son gré.

FAUX : Si l’hypnose rend le sujet en état de réceptivité aux suggestions du praticien, l’hypnose n’a pas, en revanche, vocation à faire un « lavage de cerveau ».

L’hypnose correspond à un état de sommeil

FAUX : Contrairement à ce que sous-entend son origine étymologique (du grec « Hypnos » qui signifie sommeil), l’hypnose correspond à un état intermédiaire entre la veille et le sommeil. Voir aussi cet article : Vais-je dormir sous hypnose ?

Une personne peut rester bloquée dans un état d’hypnose.

FAUX : Des expériences ont permis de mettre en évidence le fait qu’une personne retrouvait spontanément sa pleine conscience en 10 à 15 minutes, dans le cas où le praticien ne procèderait pas au décompte habituel en fin de séance.

​​​​​​​Un bon praticien peut hypnotiser n’importe qui.

FAUX : Si l’hypnose est un état naturel que nous pouvons tous expérimenter, l’hypnose thérapeutique ne peut pas fonctionner sans la motivation ni la coopération du patient. Voir aussi cet article : Vais-je avoir des résultats rapides ?

L’hypnose peut me transformer.

FAUX : L’hypnose n’est pas de la magie. Elle agit sur les perceptions internes de l’individu et facilite les prises de conscience pour un changement mais rien n’est possible sans la coopération du sujet.  


Articles similaires

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.