.
.

Peut-on s'auto hypnotiser ?

Hypnose

Absolument ! L’auto-hypnose existe et tout le monde peut y accéder.

Pour cela, deux impératifs :

  1. descendre dans l’état d’hypnose par soi-même et
  2. poser une intention.

La descente dans l’état d’hypnose nécessite de savoir comment se relaxer. Dans ce domaine ; pas de règles, car chacun d’entre nous avons nos propres habitudes, nos préférences et des capacités différentes. Descendre dans l’état d’hypnose peut s’apparenter à la volonté de faire une sieste efficace tout en ayant peu de temps et un environnement autour de soi bruyant. Il va falloir faire abstraction de l’environnement (ou bien s’en servir comme « berceuse »), écouter sa respiration, focaliser sur un ressenti dans son corps et apaiser le mental…le tout dans un délai imparti.

 

Avec l’habitude cette descente en état d'auto-hypnose peut être extrêmement rapide.

 

L’auto-hypnose implique aussi d’avoir une intention de façon à profiter utilement de cet état hypnotique. Exemples : voulez-vous décupler votre énergie pour l’examen scolaire à suivre ? Avoir confiance en vous pour la prochaine réunion entre collègue ? Vous envoyer de l’amour pour re-gonfler votre estime personnelle ? Vous soulager d’une douleur ?… Votre besoin va conditionner le contenu de cette séance d’auto-hypnose…

 

C’est un exercice relaxant, positif, qui permet de prendre soin de soi.

 

Au quotidien, une façon toute simple de s’auto-hypnotiser pour se ressourcer est la suivante.

 

De préférence assis ou allongé, fixer un point de son environnement (un objet autour de soi, une image, une couleur). Fixer ce point jusqu’à « défocaliser » c’est-à-dire jusqu’à voir notre cible de façon floue. Attachez-vous alors à ne pas cligner des yeux. Soit vous les laissez ouverts, soit vous fermez les yeux à ce moment-là. Puis écoutez ce qui vous entoure et portez attention à vos ressentis, paisiblement, sans juger. Laissez-vous aller durant 3 à 5 minutes puis revenez à vos occupations naturellement. Ce simple exercice équivaut à une micro-sieste. Pour autant, si vous vous demandez "Vais-je dormir sous hypnose" ? la réponse est non...

 

 


Articles similaires

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.